Hacked By Yuriz MA


La taille d’un arbre fruitier permet d’obtenir une meilleure fructification, en évitant une surcharge de fruits, et en aérant la structure de l’arbre. On distingue toujours la taille de formation de la taille de fructification.

Tant que l’arbre n’a pas atteint 1,50 m de hauteur, il n’y a rien de spécial à faire. On peut simplement couper les branches les plus basses, et éliminer les herbes qui concurrencent l’olivier pour l’eau et les éléments minéraux. Penser qu’il faudra passer sous l’arbre, éventuellement avec des engins mécaniques, désherber et travailler la terre. Laisser les premières branches à partir de 0,80 à 1 m du sol est un minimum acceptable.

La suppression des fruits les 2 premières années est recommandée, afin de ne pas épuiser l’arbre pour favoriser sa croissance. Un apport d’engrais riche en azote au printemps favorisera une croissance plus rapide, de même que des arrosages suivis.

Ensuite, on distingue 2 types de taille en fonction de l’âge de l’arbre.

La taille de FORMATION sur les jeunes arbres

Un jeune arbre de 2 ans ne fructifiera que 3 à 5 ans après sa plantation. Pendant ce temps, des soins réguliers sont nécessaires.

- Deuxième année de plantation :

L’olivier ayant dépasser une hauteur d’1,50 m, il faut choisir les futures charpentières, à savoir les 3 ou 5 branches à garder au sommet du tronc. Ces branches doivent partir de tous les côtés du tronc et à des hauteurs différentes, pour éviter l’éclatement du tronc sous le poids des futures olives. Ne pas étêter ces charpentières, mais on peut alors couper la tige principale au-dessus de celles-ci, si le tronc a atteint la hauteur voulue.

- Troisième année :

On peut sélectionner le deuxième étage de charpentières. Pour cela, garder 2 branches au moins sur chacune des 3 à 5 charpentières du premier étage. Couper à la base toutes les autres branches. Les charpentières secondaires doivent partir vers l’extérieur et dans différentes directions. Elles ne doivent pas être épointées.

Ensuite, maintenir la forme générale de l’arbre, tout en appliquant les principes de la taille de fructification.

JPEG - 126.3 ko
Un olivier dont on a dégagé le centre, en laissant quelques charpentières bien réparties autour du tronc principal.
cliquez pour agrandir

La taille de FRUCTIFICATION

Différentes formes existent selon les régions de production : forme en boule, évasée au centre, forme plate, en palmette, forme en gobelet avec un tronc très court.

La taille de fructification est indispensable pour : favoriser la pénétration de la lumière dans les branches, augmenter la vigueur des branches productives en les rapprochant du tronc, renouveler les branches fructifères, guider le développement de l’arbre.

Principe général : favoriser les branches à entre-noeuds courts, c’est-à-dire l’espace qui sépare 2 anneaux (visibles sur le tronc) qui marquent la croissance d’une année.

Attention : la taille sévère d’un arbre vigoureux ne fait qu’accroître sa vigueur au détriment des fruits.

A faire tous les ans :
- Supprimer les rameaux qui vont vers l’intérieur de l’arbre.
- Supprimer les rameaux qui se gênent entre eux, qui se croisent.
- Supprimer les rameaux trop puissants et ceux qui ont déjà produit.
- Supprimer les gourmants = rameaux à forte végétation qui ne portent pas de bourgeons à fleur, sauf ceux qui ont des branches latérales à entre-noeuds courts qui seront pincés à leur extrémité.
- Raccourcir les rameaux trop éloignés du tronc, car ils produisent moins, en taillant au-dessus de 2 ramifications proches du tronc.

EN SAVOIR PLUS

- Lire notre article sur la culture de l’olivier
- La culture des oliviers, aux éditions Artémis.
- L’olivier en terre varoise, d’Yves Fattori, aux éditions Edisud (www.edisud.com).
- Oliviers. Comment les choisir et les cultiver, de Serge Schall, aux éditions Ulmer (www.editions-ulmer.fr).
- L’olivier et la préparation des olives, de Max Lambert, aux éditions Campanile (www.diffusion-fred.com).
- Le livre de l’olivier, de Marie-Claire Amouretti et Georges Comet, aux éditions Edisud (www.edisud.com).