Hacked By Yuriz MA


Sur un hectare, laissez-vous déambuler dans un jardin riche en espèces importées de tous les continents, adaptées au climat méditerranéen, particulièrement doux à Menton.

Avec une moyenne hivernale qui se situe à 9,5°C, et la moyenne des minimas absolus de janvier à 0,8°C, Val Rahmeh bénéficie d’un climat quasi subtropical qui permet certaines audaces.

JPEG - 140 ko
Val Rahmeh : le jardin formel devant la maison.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 59.3 ko
Cliquez pour agrandir

Un peu d’histoire

Le jardin d’un hectare, ancienne exploitation agricole, fût acquis dans les années 20 par sir Percy Radcliffe. Il est ouvert au public depuis 1967, après que sa dernière propriétaire l’ait enrichi de nombreuses espèces exotiques.

Plus de 1500 espèces, sous-espèces et variétés, sont désormais visibles, originaires d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Océanie, et réparties en différentes zones dans le jardin. En effet, les plantations successives n’ont pas empêché le maintien d’un certain ordre : plantes de climat méditerranéen, de milieu tropical sec, de milieu forestier, plantes d’eau, etc.

JPEG - 237.1 ko
Un bambou géant : Dendrocalamus asper.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 122.8 ko
Un palmier très épineux : Trithrinax campestris.
Cliquez pour agrandir

Hommes et plantes

L’ethnobotanique est un aspect qui est privilégié dans la présentation des plantes (déf. : science des plantes et des coutumes agricoles d’un peuple, tout ce qui concerne les relations entre les plantes et les humains) : plantes magiques et médicinales, plantes alimentaires, dont certaines tropicales comme avocatier, goyavier, bananier, passiflore, etc. Sans oublier une importante collection d’agrumes. La famille des arécacées est également bien représentée, avec plus de 80 palmiers différents. Toutes les plantes sont nommées par un étiquetage précis.

JPEG - 138.1 ko
Les fruits colorés d’une zingibéracée : Hedychium gardnerianum.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 61.7 ko
La fleur à même la feuille du Ruscus hypoglossum.
Cliquez pour agrandir

L’étonnante histoire du Sophora toromiro

Endémique de l’île de Pâques, cet arbre a été surexploité au point de disparaître, à l’exception d’un unique exemplaire, sur lequel le suédois Thor Heyerdahl prélève des graines en 1956. Celles-ci, ramenées à Göteborg, germent et se développent. La plante est multipliée, et en 1993 un exemplaire est planté à Val Rahmeh, puis une quinzaine d’autres.

Le jardin participe ainsi aujourd’hui, avec d’autres instituts internationaux, à un programme de conservation dans le but de réintroduire l’espèce dans son milieu naturel.

JPEG - 204.7 ko
Une belle grimpante : Distictis buccinatoria.
Cliquez pour agrandir

En savoir plus :
- Site du Muséum d’histoire naturelle de Paris. Aller à la rubrique "sites en région", puis "jardin botanique exotique de Menton".

JPEG - 295.6 ko
Le chapeau chinois : Holmskoldia sanguinea.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 55.1 ko
Une autre grimpante : Thunbergia grandiflora.
Cliquez pour agrandir

- Site de la ville de Menton.

JPEG - 74.9 ko
Cyphomandra betacea, l’arbre à tomate.
Cliquez pour agrandir