Hacked By Yuriz MA


Nicole Arboireau, jardinière confirmée, a créé un jardin luxuriant et fantasque à Fréjus, dans le midi de la France. Les groupes d’amateurs ou de professionnels sont reçus sur rendez-vous pour venir découvrir la flore méditerranéenne. C’est un lieu un peu secret où les amateurs de jardins découvrent la diversité végétale, apprennent l’usage ancien des plantes, partagent leur passion jardinière. Ce Jardin Conservatoire de la Flore en Provence Littorale est une association régie par la loi de 1901.

JPEG - 45.3 ko
La Pomme d’Ambre : la maison.
Cliquez pour agrandir

Nicole Arboireau, une jardinière experte en plantes à histoires et en histoires de plantes
Nicole Arboireau a découvert la côte varoise tout enfant, quand ses parents sont venus s’installer dans une villa "Belle Epoque" entourée d’un grand parc sauvage où poussaient toutes sortes de fleurs parmi la flore indigène sous le couvert d’eucalyptus géants. Bien plus tard, elle a planté ses souvenirs d’enfance dans son jardin tout en restanques.

Nicole est très appréciée des jardiniers de la côte d’azur, que ce soient des botanistes et historiens, des "Amis des parcs et jardins méditerranéens" qui visitent avec elle des jardins peu connus, ou encore des grand-mères actives du Var avec qui elle partage et échange les "boutures de l’amitié" au point d’écrire sur elles un livre intitulé ’’Jardins de grands-mères’’ (éditions Edisud).

JPEG - 77.8 ko
La Pomme d’Ambre : la grande férule.
Cliquez pour agrandir

Un jardin intime et personnel où se mêlent les plantes à histoires de la Méditerranée
La Pomme d’Ambre se situe près de Fréjus en bordure de la voie romaine, la Via Aurélia au pied du massif de l’Estérel. Le terrain en pente de quelque deux mille mètres carrés a été aménagé en une série de petites terrasses soutenues par des murets de pierres sèches :
- jardin de grand-mère où les enfants s’amusent dans leur cabane de bois nichée sous le grand acacia épineux,
- jardin de gourmandise avec les fruits du midi : nèfles, figues, amandes, kakis, etc.,
- jardin conservatoire avec les cistes, les euphorbes, les arbousiers, les myrtes et les bruyères arborescentes du maquis,
- jardin de fleurs où l’ancolie et la benoite voisinent avec le lis de la madone, et les roses d’antan moussues et parfumées avec la giroflée ravenelle,
- jardin d’herbes qui intrigue avec ses plantes curieuses, échevelées, odorantes ou fétides dont Nicole vous contera l’histoire secrète,
- jardin de plantes aromatiques pour "relever" la cuisine provençale avec la sariette, le thym, la sauge, le romarin, le basilic, le fenouil, etc.,
- jardin d’échange et de savoir partagé fait de boutures amies, de graines offertes, de conseils dévoilés,
- jardin d’expérimentation avec les boutures et les nombreux semis qui se réchauffent sous la serre avant d’aller s’enraciner dans ce jardin ou celui d’un ami,
- jardin écologique qui respecte insectes, mammifères, oiseaux, sans aucun traitement chimique.

JPEG - 15.3 ko
La Pomme d’Ambre : le rosier chinensis mutabilis forme un arbuste très florifère.
JPEG - 16.6 ko
La Pomme d’Ambre : détail des fleurs du rosier chinensis mutabilis.

Les buts de l’association : le Jardin Conservatoire de la Flore en Provence Littorale
- faire connaître les plantes indigènes de la Provence littorale, les cultiver au jardin conservatoire, dans un ecosystème proche de la nature,
- perpétuer et transmettre par tous moyens appropriés, la connaissance locale et ethnobotanique de ces plantes méditerranéennes,
- sauvegarder la mémoire de la flore exotique introduite sur la Côte d’Azur à la Belle Epoque, par l’étude des jardins anciens, abandonnés ou condamnés par la promotion immobilière,
- sauvegarder la mémoire des variétés anciennes de fleurs à bouquet, cultivées en plein air pour le commerce de la fleur coupée, et si possible les introduire au jardin conservatoire,
- cultiver et faire connaître les rosiers anciens spécifiques de la Côte d’Azur, dans le jardin conservatoire.
- les activités proposées : conférences, manifestations, publications autour du jardin conservatoire, ouverture à la visite guidée des groupes au jardin conservatoire, cours de jardinage biologique, stages de découverte botanique, stages de préparations diverses à base de plantes avec hébergement possible en chambre d’hôtes, vente ou échange de graines, de boutures et de plantes issues du jardin conservatoire, publication sur le site des plantes cultivées et des plantes recherchées dans le cadre des buts de l’association.

En savoir plus :
- Visite du jardin : le jardin s’ouvre aux groupes d’amateurs sur rendez-vous. Minimum 8 personnes. Durée de la visite commentée 1 h 30 environ : histoire des plantes de la Méditerranée, usage et symbolique, description des espèces par leur nom latin ou vernaculaire, dégustation d’un vin d’oranges ou de citrons "maison".

Jardin la Pomme d’Ambre, impasse ancienne route d’Italie, La Tour de Mare, 83600 Fréjus.
Courriel : nicole.arboireau@wanadoo.fr