Hacked By Yuriz MA


Vous avez la chance d’avoir un jardin, mais vous trouvez que votre sol n’est jamais assez fertile, si bien que vous dépensez des fortunes en terreaux divers achetés dans le commerce. Alors pourquoi jeter vos déchets organiques à grand frais pour la collectivité ? La solution est simple : composter.

Composter

C’est l’action d’améliorer ou de modifier la composition physique et chimique du sol par apport de compost.

Le compost

C’est un mélange de débris organiques, de matières calcaires, de terre et autres apports, fermenté et utilisé comme engrais.

Intérêts

- Récupérer les déchets organiques issus du jardin, de la cuisine.
- Apporter au sol carbone et éléments minéraux, indispensables à la vie du sol et à la bonne santé des plantes. L’azote, très important pour la croissance des plantes, sera apporté par les épluchures, le fumier, les tontes.

Le compostage

C’est la transformation, en présence d’eau et d’oxygène, des déchets par des micro-organismes (champignons, bactéries), afin d’obtenir de l’humus.

Quels déchets utiliser ?

Epluchures de légumes et fruits, coquilles d’oeufs, marc de café et de thé, restes de plats sans viande, cendres de bois, tontes de gazon, mauvaises herbes si possible non montées en graine, déchets de taille broyés au préalable si besoin, résidus de récolte, feuilles mortes en éliminant les malades, fleurs fânées, sciures et copeaux de bois, fumiers animaux.

Il faut alterner les matières humides : déchets de cuisine, tonte de gazon, mauvaises herbes, et les matières sèches : feuilles mortes, copeaux, bois, cartons.

Principes

- Assurer une bonne aération du tas de compost en remuant régulièrement avec une fourche, tous les 1 à 2 mois par exemple. La chaleur, par l’action intensive des micro-organismes, monte à 50-70°C. La température élevée va tuer les graines et les agents pathogènes éventuellement présents,
- Humidifier régulièrement si nécessaire, sans excès d’eau. Une bâche ou un couvercle par dessus le tas maintient humidité et chaleur, favorables à une bonne aération.
- Diversifier les déchets pour obtenir un rapport carbone/azote équilibré. Alterner régulièrement matières vertes et bois. Ne pas entasser de grosses quantités d’une même matière en même temps. Trop de matières humides donnent un compost gras, mal aéré, qui peut dégager des mauvaises odeurs, il n’est pas mauvais pour le jardin une fois mélangé à la terre, mais il est moins équilibré qu’un bon compost bien aéré qui sent l’humus.

Comment faire ?

JPEG - 50 ko
Exemple d’un enclos à compost.
Cliquez pour agrandir

- Un tas bien cerné dans un coin du jardin peut suffire, d’environ un mètre carré. Il sera soit à même le sol, soit faire un enclos avec du grillage fin par exemple. Il est préférable de prévoir un deuxième tas lorsque le premier est en cours de mûrissement.
- On trouve des composteurs dans le commerce, qui peuvent être assez chers, mais ils ont l’avantage de permettre un meilleur contrôle des odeurs, de l’aération et de l’humidité. On peut alors prévoir 3 récipients : un pour le compost "froid", un pour le compost en formation soit "chaud", un pour le compost mûr prêt à l’emploi.
- Surveiller régulièrement le tas. La dégradation de la matière organique se fait entre 0 et 2 mois, avec échauffement jusqu’à 70°C. La maturation se fait entre 2 et 6 mois, la température descend à 20-30°C. L’apparition de vers favorise la fabrication de l’humus.
- Brasser régulièrement. Le compost est prêt quand il a une bonne odeur d’humus.

Utilisation

A utiliser non pur, mais en mélange avec le sol, ou avec le terreau des pots. Tamiser à travers une grille de 10 mm et remettre les éléments grossiers au compostage. Garder un fond de compost pour "ensemencer" le nouveau tas. Quantité : 1 à 5 kg au mètre carré selon les cultures.

En savoir plus :
- site de la revue Rustica www.rustica.fr. Des conseils de spécialistes pour un jardinage plus naturel.
- site de l’association Terre Vivante www.terrevivante.org. Nombreux conseils pour un jardinage et un habitat plus écologiques. Vente de livres et de revues.
- site hortik.com : www.hortik.com. Comment choisir son composteur, les plus et les moins de chaque type de matériel.
- L’article sur Wikipedia