Hacked By Yuriz MA


Bien désherber nécessite de connaître les pratiques qui permettent une bonne efficacité du traitement, et une meilleure protection de l’environnement et de soi-même.

Les bons réflexes avant le désherbage

- 1) Identifier et mesurer la surface à traiter :

Les zones perméables peuvent se désherber chimiquement, mais il faut faire attention aux risques d’infiltration. Choisir les produits les moins mobiles et les moins rémanents.

Les zones imperméables, comme le ciment, une dalle, du goudron, sont des zones à risque. Dans ces cas, il est préférable d’utiliser des produits à action foliaire uniquement.

Certaines autres zones, comme les abords d’un puit, les bords de fossés, la proximité d’une bouche d’égouts, sont à préserver de tout traitement chimique.

- 2) Acheter le bon produit :

Il existe plusieurs catégories de désherbant. Prendre celui qui convient à son problème.

On distingue les produits préventifs anti-germinatifs, à épandre sur sol propre, et les produits foliaires qui agissent par contact ou par pénétration.

Ces deux types sont des désherbants totaux qui détruisent tout.

Il y a aussi des produits sélectifs qui respectent certaines herbes.

- 3) Avoir un appareil adapté pour traiter :

Utiliser de préférence un pulvérisateur réservé uniquement au désherbage. Une buse à fente ou à jet plat munie d’un cache approprié est idéale pour traiter sur une largeur de 30 à 50 cm. Cela évite de faire des erreurs irrécupérables.

- 4) Posséder un équipement de protection :

Gants, bottes, lunettes sont judicieux pour manipuler des produits dangereux.

- 5) Traiter en fonction de la météo :

Il faut respecter les périodes de traitement indiquées sur l’étiquette.

La température idéale est entre 10 et 20°C. Il faut éviter les heures chaudes, et traiter le matin ou le soir.

Il va s’en dire que l’absence de vent est nécessaire, et la pluie ne doit pas lessiver le produit sitôt le traitement fait.

- 6) Bien lire l’étiquette sur laquelle est indiqué le délai entre traitement et récolte.

Pendant le désherbage

- Bien relire l’étiquette pour être conscient des risques.

- Calibrer son pulvérisateur : par exemple en pulvérisant de l’eau en marchant à allure régulière, et mesurer la surface couverte avec 1 litre.

- Préparer la bouillie :

Le volume à épandre se calcule comme suit = volume épandu pendant l’étalonnage d’1 L X surface à traiter / surface couverte avec 1 L

Ceci permet de ne préparer que le volume nécessaire à votre besoin. Verser un peu d’eau dans le pulvérisateur, puis ajouter la dose de produit, puis compléter le niveau et remuer.

Traiter par bandes successives en conservant un pas régulier.

- Ne pas manger, ni boire, ni fumer pendant le traitement. Un accident est vite arrivé.

Après le désherbage

- Rincer 3 fois l’appareil et pulvériser l’eau de rinçage sur la parcelle.

- Ne rien jeter dans les égouts, dans l’évier.

- Ranger les produits hors de portée des enfants, des animaux. Un endroit sec et à l’abri de la lumière est recommandé.

- S’il reste du produit périmé, le donner à la déchetterie ou lors d’une collecte de produits dangereux (voir en mairie).

En savoir plus
Union des Entreprises pour la Protection et la Santé des Jardins (UPJ)
59, avenue de Saxe, 75007 Paris
Tél : 01 53 69 60 90